Le cheikh al-‘Alâwî dans la revue Ultreia (n°6)

le numéro 6 de la revue de spiritualité « Ultreïa » présente un grand article d’une dizaine de pages consacré au Cheikh al-‘Alâwî, intitulé « Le cheikh Ahmad al-‘Alâwî ou la souveraineté de l’expérience spirituelle », écrit par Eric Geoffroy.
Identifié par certains comme le “rénovateur du XIVe siècle de l’hégire”, le cheikh Ahmad al-‘Alâwî a exercé une influence spirituelle au Maghreb et au Moyen-Orient à travers la confrérie soufie qu’il fonda en 1914, la ‘Alâwiyya. Mais celle-ci a aussi largement fécondé l’Occident à partir des années 1920…
EXTRAIT: « Le soufi ne peut que répondre présent aux différentes instances du Divin, dans la modalité et le moment où elles s’imposent. C’est ce que réclame de lui l’adage : “Le soufi est le fils de l’Instant”. C’est ainsi le même homme, Ahmad al-‘Alâwî, qui,
dans une abrupte verticalité, profère :
Je suis la lumière des essences,
Je suis tout ce qui est [ … ],
Je ne suis pas un humain,
Ni ne suis un djinn,
Je suis le secret du Miséricordieux,
Je suis le tout qui provient de moi !
Et qui confesse, dans une horizontalité visionnaire car elle dépasse l’horizon conflictuel contemporain : “Je suis une âme nue et une âme a besoin d’un corps [ … ] Si je trouvais un groupe qui soit mon interprète auprès du monde de l’Europe, on serait étonné de voir que rien ne sépare l’Occident de l’Islam.”ultreia

No Comments

Post A Comment